© 2023 by NOMAD ON THE ROAD. Proudly created with Wix.com

L'ambiance Montessori pour se construire jour après jour.

March 21, 2020

Pour les apprentissages à la maison Montessori l’adulte doit  réfléchir à son  rôle, son attitude dans l’accompagnement  mais il n’enseigne pas dans la façon traditionnelle.

Même si les présentations sont des leçons, elles ne sont pas pour autant ressenties comme telles par l’enfant car notamment en 6-12, l’enfant intervient,  discute et commente souvent pendant ce temps et est donc plus impliqué.

 

Alors qui enseigne à l’enfant ?

Le processus d’apprentissage de l’enfant est en fait naturel, il apprend depuis sa naissance dans son environnement quotidien. En Montessori, on lui offre un environnement, l'ambiance et qui est le principal support de ses apprentissages.

 

Cette ambiance est donc pensée pour lui en fonction de sa tranche d’âge, d’une connaissance profonde de son développement et de ses besoins afin de répondre au mieux à son enthousiasme pour apprendre.

 

Le matériel scientifique Montessori joue un rôle primordial et doit être mis en valeur dans l’ambiance Montessori.

 

Pour préparer l’environnement en 6-12, on va d’abord penser à l’ordre. Tout doit être ordonné et rangé pour aider l’enfant à organiser sa pensée et à travailler. Il faut tenter de ne proposer que ce qui va dans les centres d’intérêts de l’enfant. Ce qui veut dire que l’adulte va prendre le temps, en amont, d’observer l’enfant et de voir vers quoi il a envie d’aller.

 

Alors que proposer  pour amorcer chez l’enfant l’envie  d’aller vers l’activité ?

 

L’ on va organiser des aires par matière.

 

Par exemple en 9-12 ans :

Langage (grammaire, orthographe, expression écrite et orale, conjugaisons)

Botanique

Matière et énergie

Histoire du Monde

Géographie physique

Géographie culturelle

Maths (nombres entiers, fractions, géométrie, Maths Pratiques, pré algèbre et nombres négatifs)

Astronomie et écologie

Biologie

Méthode scientifique et technologie

Zoologie

 

Il faut peut-être éviter de mettre tout le matériel Montessori sur les étagères au début de l’année. Il n’est pas utile d’investir dans tout le matériel d’un coup. Il est même préférable d’en acheter un peu chaque trimestre afin de ne pas saturer l’enfant de propositions nouvelles qui vont l’empêcher de travailler et de répéter un matériel jusqu’à en acquérir la notion.

 

Méfiez- nous du fait que, lorsque nous achetons tout ce matériel, on s’attend à ce que l’enfant l’utilise or s’il y a trop, il n’y aura plus la visibilité que l’on recherche. L’ enfant peut y perdre son énergie.

 

Ce n’est pas toujours facile de garder une juste mesure et l’on se prends à être vraiment généreux quand il faudrait se garder d’offrir trop! 

 

A chaque vacances, remettons en question l’environnement de l’enfant. Est-il beau, ordonné, adapté? Si des activités restent sur les étagères sans sortir autant les enlever, c’est probablement qu’elles ne sont pas encore ou plus utiles.

 

Chaque éducateur, selon ses propres centres d’intérêt, va proposer plus d’activités dans un domaine. Par exemple, j’ai un grand intérêt pour la zoologie et l’écologie et tout ce qui a trait à la nature. De ce fait, mon fils a accès à de nombreuses propositions d’activités dans ces domaines. Mais il faut toujours que je veille à ne pas trop en mettre sur les étagères !

 

Alors on a déjà une idée de ce que l’on peut proposer mais comment organiser l’ambiance pour démarrer l’année ?

 

Pour chaque aire, on peut mettre, au début, une activité que l’on a réalisé ou acheté qui n‘est pas à proprement parlé du Montessori mais dont on sait qu’elle va plaire à l’enfant.

Ce peut être un jeu de société sur la chaîne alimentaire, un casse tête de géométrie, un puzzle 3d d’un squelette humain, des pierres semi précieuses à déterrer, un jeu de société de grammaire conjugaison comme Scargouli, quelques livres…

 

On mettra quelques matériel Montessori, en général parmi ceux que l’enfant connaît de l'année précédente, par exemple la boite de grammaire et des fiches de travail, les timbres ou le tableau des multiplications ou encore le matériel des fractions avec aussi quelques nomenclatures sur des thématiques qui intéresse l’enfant.

La vie pratique a toujours son importance et l’on peut offrir des activités d’origamis, de tissage  ou autres.

 

L’essentiel est alors d’emmener l’enfant vers l’activité. Il ne faut pas qu’il y en aient de trop sinon il risque de ne plus être en mesure de choisir…Plus tard dans l’année, l’environnement va peu à peu s’enrichir, mais  pour l’instant, visons la plus grande clarté sur les étagères.

 

L’enfant va vite s’intéresser à ces activités variées et peut être faire de lui-même quelques activités Montessori qu’il connaît.

 

En parallèle, on va aussi mettre dans l’ambiance un ou deux nouveau matériel Montessori. Et quand l’enfant va s’interroger sur ce matériel, on peut lui proposer de le lui présenter.

 

Peu à peu, on va enlever certaines activités « d’appel » et les remplacer par du matériel Montessori et faire des présentations. Il faut  offrir aussi « les grandes leçons » les deux premières semaines pour susciter l’intérêt et donner des motifs d’apprentissages.

 

Selon les enfants et leurs questionnements, on fera un matériel approprié. Par exemple, si l’enfant se passionne pour les fossiles, on peut lui proposer une leçon sur comment se déroule le processus de fossilisation puis des activités plus spécifiques comme de réaliser un exposé, d’aller au musée et de faire un reportage photo ou encore  on peut aussi trouver un kit pour faire des fossiles en plâtre et on peut aussi chercher les animaux des ères géologiques…Bref, sur un thème, il y a une  leçon et des activités ainsi que des extensions d’activités qui peuvent  faire se croiser plusieurs disciplines.

 

La clé est de ne pas tout donner à l’enfant … souvenons-nous, c’est un jeune chercheur et  il faut qu’il se donne du mal pour rechercher les réponses et les synthétiser puis les présenter à l’écrit ou à l’oral.

 

L’enfant va toucher à des domaines variés, il va aller au gré de ses centres d’intérêt et parfois les mathématiques et le langage ne sont pas sa priorité.  On peut réfléchir dès lors à travailler ces matières lors d’autres activités. Faire l’analyse des fonctions de la phrase dans un texte qui concerne l’animal favori de l’enfant par exemple. Ou bien faire des mathématiques pratiques, c’est-à-dire proposer à l’enfant de calculer des choses de la réalité ou encore parler de l’histoire des Mathématiques, des grands mathématiciens. Bref, il faut savoir aborder des matières par l’autre bout de la lorgnette  et ne pas se contenter de suivre un manuel par peur de prendre du retard.

 

Il vaut toujours mieux pour l’enfant qu’il ait acquis des notions en profondeur en prenant son temps et en s’y intéressant. D’ ailleurs, le matériel Montessori  fonctionne très bien. Les maths et la grammaire deviennent des matières amusantes et les enfants en font presque tous les jours avec plaisir car ils ont des manipulations à effectuer et ils sont souvent heureux de réaliser de nombreux exercices.

 

C’est pourquoi il faut limiter l’utilisation de photocopies au maximum et toujours préférer un travail où l’enfant manipule et peut se déplacer aussi. Par exemple, pour présenter une nomenclature pourquoi ne pas mettre les étiquettes titres dans une autre pièce et favoriser ainsi le déplacement de  l ‘enfant ? Sur ce petit parcours, l’enfant réfléchit tout en bougeant et cela facilite d’autant sa concentration.

 

Bien sûr les enfants de 6-12 ans sont des grands et ont moins besoin de bouger, mais ils ont plaisir à faire de l’exercice ! Je demande parfois d’aller chercher les étiquettes sur la terrasse et à cloche pied. Rigolade garantie et une envie de refaire des conjugaisons à tous les jours !

 

L’humour est un outil fondamental pour travailler avec des enfants de cette tranche d’âge. Rompre la monotonie, apporter de l’originalité, du jeu mais aussi des anecdotes, des records des choses insolites…voilà de quoi faire vivre l’ambiance. C’est un lieu de vie, de joie et de partage.  Il ne s’agit pas uniquement de mettre du matériel Montessori sur l’étagère pour que ça fonctionne ! On doit dès  le début de l’année « emmener » l’enfant avec nous, le séduire, le faire s’enthousiasmer et apprécier les propositions.

 

Voici que les semaines passent et l’on voit l’enfant qui, seul, choisit son activité, travaille et la replace sur les étagères. Il fait un cycle plus ou loin long sans que l’on est besoin de l’encourager ou de l’aider. Il travaille en autonomie, se corrige grâce au matériel auto-correctif. Il prends plaisir, il prends confiance…Parfois il va lire pendant une heure ou s’amuser à faire des divisions, il va écrire des caractères japonais ou monter un circuit électrique, ou encore faire une recherche dans un livre d’histoire.

 

L’adulte n’est jamais bien loin, il l’observe ou l’accompagne et fait partie de l’ambiance…dans tous les cas, il est disponible ou se rend disponible dès que possible. Ce n’est pas le temps de faire le ménage ou  autre, mais l’on peut faire du matériel pendant que l’enfant est au travail ou préparer une leçon.

 

La personne qui doit organiser l’ambiance essaie de juger ce qui peut désormais être retiré  et ce que l’on doit apporter de nouveau. Ce peut être un livre sur un sujet particulier, ce peut être un matériel de mathématiques ou autre. L’essentiel est que l’on n’enlève pas une dizaine d’activités d’un coup pour les remplacer par d’autres. L’enfant est encore sensible à l’ordre et cela nous oblige à respecter son besoin de connaître où sont les choses qu’il a plaisir à retrouver à la même place.

 

Chaque classe, chaque école va proposer un environnement Montessori différent mais les principes de base restent les mêmes.

 

L’environnement Montessori permet de structurer la pensée, de travailler à son rythme de répondre à son guide intérieur et finalement l’enfant va pouvoir s’épanouir, s’équilibrer et embrasser le monde. Son esprit s’apaise, ses maux disparaissent, son développement s’accomplit en toute confiance parce que tout dans son environnement le lui permet.

 

Alors, profitons de ces vacances pour réfléchir à un environnement Montessori adapté à  l’enfant, où les activités s’offrent comme des cadeaux, avec une vraie réflexion sur pourquoi elles ont leur place dans l’ambiance, pour quel enfant,  pour répondre à quel besoin…Car derrière une simplicité apparente,  l'ambiance est la pierre angulaire des apprentissages en Montessori.

 

Please reload

RECENT POSTS:
SEARCH BY TAGS:
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now