© 2023 by NOMAD ON THE ROAD. Proudly created with Wix.com

J'intègre la Paix comme façon de vivre...

March 14, 2020

Vivre la pédagogie Montessori c’est être connecté à une certaine vision du Monde. Une façon d’intégrer la paix  dans nos actions, nos relations et notre quotidien.

 

Les enfants qui commencent très tôt en Montessori évoluent dans un environnement à leur portée où beauté et simplicité  font partie de leur réalité. La journée se déroule dans une douce routine qui répond à leur besoin d’ordre et leur permet de se situer dans le monde.

 

Avant l’âge de 3 ans, les parents sont attentifs à leurs besoins et respectent les phases naturelles de leur développement. Ils accompagnent le bébé dans l’écoute, la compréhension et montrent ainsi à l’enfant que les relations empreintes de gentillesse, respect et calme sont les valeurs centrales de la famille.

 

En grandissant l’enfant va développer des qualités nécessaires pour vivre l’éducation à la Paix.

 

Il ne sait pas encore choisir le bon comportement…Il va tirer le vêtement d’un camarade pour prendre sa place à une activité, pousser un autre pour qu’il avance plus vite ou mordre si le copain ne fait pas ce qu’il souhaite.

L’enfant ne connaît pas toujours les attitudes à adopter , et même s’il les connaît, il ne sera pas toujours capable de les choisir ; Il faut l’accompagner pour qu’il développe des compétences sociales qu’il n’a pas encore. Il n’est pas toujours en mesure de ressentir l’empathie, c’est-à-dire se mettre à la place de l’autre.

 

A la Maison des Enfants, on ne laisse pas un groupe d’enfants interagir sans le regard bienveillant de l’adulte qui va observer et intervenir selon le besoin. Il existe pour cela différents moyens de résoudre des conflits entre enfants.

 

Ce peut être de simplement s’approcher et s’agenouiller pour montrer sa présence et couper court à la dispute.

 

Ce peut  être si la dispute est plus vive, de pratiquer l’écoute active en reprenant les propos des enfants pour montrer qu’ils sont entendus et compris.

 

Ce peut être aussi de se « coller »  à l'enfant afin de l’empêcher de mal se comporter et même de  l’obliger à rester auprès de nous un temps, en gardant un accompagnement bienveillant, pour lui proposer dès que possible une activité et lui redonner sa chance de réintégrer le cours normal de la classe.

 

A la maison , il en va de même : l’adulte est attentif à guider l’enfant afin qu’il puisse gérer certaines situations ou conflits.

A chaque fois qu’ un groupe d’ enfants est réuni, il faut être attentif à ce qui se joue entre eux. Selon les personnalités, le vécu, les sensibilités, certains enfants ne vivront pas ce moment de socialisation de la même façon.

 

L’adulte peut être vigilant à ce que chacun d’entre eux puisse jouer, s’exprimer et participer en veillant à donner la parole à ceux qui ne la prennent pas, à offrir un rôle à ceux qui ne réclament pas, à proposer une aide à certains qui ne réussissent pas.

 

Souvent les adultes sont occupés ailleurs et ne voient pas les enjeux de ces moments entre enfants, qui sont sans doute préjudiciables, puisque mal vécus par certains enfants qui ne parviennent pas à exister dans le groupe ou qui sont au cœur de conflits.

 

L’enfant doit se socialiser en apprennant sur les autres, des autres et en ayant la chance de laisser éclore sa propre personnalité et cela ne peut se faire que dans un contexte de paix et de confiance.  Tout ceci doit être pensé et travaillé autour des règles de vie, du respect des autres et de valeurs de partage, de gentillesse, de compassion.

 

Ils sont dans la période sensible des relations sociales et tout enfant a le potentiel de se comporter de façon sociable. Certains ont juste d'avantage besoin d'être guidés, remarqués pour des actions positives et non le contraire. Oui, certains enfants ont besoin que les adultes posent sur eux un regard neuf, bienveillant et c'est vraiment le cas des éducateurs en Montessori.

 

Eduquer à la paix, c’est montrer à l’enfant que l’on peut s’exprimer, demander poliment  et s’excuser mais ce n'est pas que cela bien sûr...

On va lui proposer des jeux de coopération, qui éloignent de fait toute compétition et notions de « meilleur », « plus grand », « plus fort »…

 

On va aussi lui faire part du ressenti de l’autre, le faire écouter l’autre et donc lui donner la possibilité de réaliser qu’il n’est pas seul.

 

On va lui donner les astuces pour choisir de se comporter de la façon la plus appropriée et lui montrer aussi que l’adulte comprend qu’il est sur un chemin, et qu’il remarque quand il se comporte bien. « J’ai remarqué que tu as tenu la porte pour que ta copine puisse passer, J’ai vu que tu avais aidé ton petit frère à se nettoyer les mains, c’est très gentil de faire jouer Tom avec vous ».

 

On apprend à vivre avec les autres, à interagir le mieux possible, de façon amicale et respectueuse.

L’adulte a un grand rôle à jouer. Il faut qu’il ait lui même intégré ces valeurs, qu’il soit capable d’être un bon collègue de travail ou ami par exemple et qu’il ait un vrai respect pour les autres, pour l’enfant qui construit pas à pas son développement. Il doit être exemplaire.

 

On  offre à l’enfant de vivre « Grâce et Courtoisie » qui vont lui montrer des comportements de politesse qui aident à vivre en paix puisqu’ils respectent les autres et favorisent le vivre ensemble. Par exemple savoir se moucher, fermer une porte sans la claquer, attendre son tour pour parler, interrompre une personne sans la gêner, ranger après avoir préparé son goûter etc…

 

Puis on va lui donner la possibilité de rencontrer son moi intérieur. Cela à l’air un peu prématuré mais au contraire, à trois ans et même avant, il est utile de savoir que l’on peut faire des choses en autonomie, en silence. L'enfant existe aussi en dehors des autres.

Le matériel favorise la concentration et l’indépendance et cela laisse la place à la réflexion, à l’intériorité. L’enfant sait qu’il travaille pour lui et non pour l’adulte. Il est capable d’être concentré. Tout cela lui donne une grande satisfaction intérieure.

 

Le travail que l’enfant effectue ainsi que sa vie quotidienne dans un environnement pensé lui procure  un sentiment de bien être et d’accomplissement qui va le guider naturellement vers l’autodiscipline. Il peut faire des choix et, très vite, il intègre les comportements adéquats à la vie de la communauté que ce soit la famille ou la classe.

 

Il arrive peu à peu à se mettre à la place de l’autre et aussi des animaux qu’il apprend à traiter avec respect.

 

Il devient, en grandissant, quelqu’un d’attentif aux autres. Il peut respecter le travail de l’autre, son avis, sa volonté. Il est capable, et surtout il apprécie, d’aider l’adulte et ses camarades, même les plus jeunes. Ainsi, il peut penser à lui préparer un snack ou encore partager son repas Il peut jouer avec des enfants d’âges variés ou de personnalités différentes. Il respecte les codes, les lois et les valeurs qu’il vit en tant qu’individu social. En résumé, il est un enfant en paix…avec lui même et les autres.

 

En parallèle de se construire dans ce sentiment réconfortant, l’enfant intègre des connaissances sur les autres cultures, les fêtes, les habitats, les traditions. Il s’ouvre au monde, à sa diversité et reconnaît peu à peu les connexions qui peuvent se faire entre tous les humains à travers l‘étude des besoins fondamentaux des hommes.

 

Il apprends aussi à connaitre les acteurs de la Paix Mondiale ceux qui ont donné leur vie pour la défendre et l’incarner. On offre un endroit spécial dédié à la paix, au silence, à la résolution des conflits. On fait aussi des activités autour du thème de la paix pour la faire vivre le plus souvent possible dans l’ambiance.

 

L’enfant en Montessori a la chance de ne pas être confronté aux problématiques de violence scolaire ou  de compétition. Il a à sa disposition de nombreux outils de "développement personnel" pour parvenir  à vivre des relations sociales riches et respectueuses.

 

Parfois dans les familles, il y a aussi des conflits ou des problèmes entre les parents et l’on peut alors s’aider en s’informant sur la communication non-violente.

Il faut rapidement trouver des stratégies pour remettre au centre de nos vie, les valeurs de Paix si nécessaires au développement de l’enfant, au bien être et à l’équilibre familial mais aussi sociétal.

 

Car bien sûr, œuvrer pour la paix, c’est envisager de changer les choses, de faire que nos enfants seront acteurs d’améliorations notables dans les rapports sociaux, dans le regard sur l’autre, sur la différence et sur la façon d’envisager le monde, ses conflits, ses erreurs d’orientation, de gestion des ressources ou sur  sa politique de redistribution des richesses.

 

En résumé, faire vivre la Paix en Montessori n‘est pas un petit domaine du projet de Maria Montessori. La Paix s’y incarne dans ses valeurs profondes, dans le quotidien et finalement prends racine au cœur de l’enfant. Ce dernier entrouvre la porte des possibles vers  un nouvel être humain qui sera capable un jour de prendre de meilleures décisions pour le bien de tous et de la planète.

 

 

Please reload

RECENT POSTS:
SEARCH BY TAGS:
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now