© 2023 by NOMAD ON THE ROAD. Proudly created with Wix.com

Imaginer, créer...en Montessori.

March 17, 2020

 

 

La  créativité des enfants a tout loisir de s’exprimer dans un environnement Montessori. En 9-12 ans, la pédagogie ne repose pas uniquement sur la manipulation du matériel scientifique.

L’enfant apprend dans des contextes variés, grâce à différents supports mais toujours en fonction de ses intérêts et de son rythme.

L’ambiance propose toujours un espace de Vie Pratique où l’on peut retrouver des activités comme le tricot, la couture, le tissage, la vannerie, le travail du bois par exemple. Ce peut être aussi un plateau avec tout le matériel pour faire une recette spécifique liée par exemple à un intérêt pour telle culture, ou la réalisation d’un projet de bricolage…

Nous l’avons dit, il faut fournir aux enfants de cet âge des motifs de recherches dans différents domaines. Il aura alors la possibilité d’élaborer une fiche, un poster, un reportage photo, un collage, une « mind map ». Ou bien de créer un jeu de plateau, un questionnaire, une maquette, un diorama ou encore un croquis avec sa légende.

L’imagination et la créativité sont des aptitudes entièrement exploitées en Montessori. Nul besoin de s’y connaitre dans cette pédagogie pour voir cet élan chez les enfants…Ils brûlent de construire, de faire des projets, de les réaliser seul ou en groupe. Et ils ont sans cesse de nouvelles idées ! Ne pas s’appuyer sur cette énergie pour les apprentissages est tout à fait dommageable.

 

Alors, ils peuvent avoir besoin de l’aide d’un adulte car ces projets sont parfois ambitieux.

 

Ces derniers jours, Elliott a souhaité créer une activité autour des biomes alors que nous revoyions une fois encore le magnifique programme de Waseka. Il est quelque peu perfectionniste et a donc voulu que je dessine les animaux des cartes à part le Régalec, un poisson, qu’il sait dessiner. Il a choisit une série d’animaux, un peu rares pour compliquer  la chose, à mettre en paire avec leur biomes respectif, et il a même prévu l’autocorrection !

 

Il lui arrive souvent d’imaginer des prolongements à certaines activités ou à certains exercices qui l’inspirent.

Je peux observer à quel point les propositions qu’il a la chance de vivre influencent aussi ses centres d’intérêts. Par exemple, nous sommes allés à une représentation de la pièce de Shakespeare «  Le conte d’hiver » avec des marionnettes. Puis le lendemain nous avons visité une exposition sur les marionnettes sublimes de cette compagnie théâtrale. Elliott a beaucoup aimé la pièce mais il a adoré voir les marionnettes, les mécanismes et leurs possibilités. Ainsi, nous essayions depuis d’en réaliser une, un peu à l’aveuglette d’ailleurs. Mais Elliott a une idée précise de ce qu’il veut : une marionnette digne de celles qu’il a vu à l’expo rien de moins !

Et puis nous regardons une émission sur la 23 sur la création de marionnettes  « Créatures Extrêmes » façon Jim Henson (Muppet show). Elliott apprécie de voir ces adultes si créatifs et talentueux et aimerait pouvoir en faire autant !

 

Elliott peut apprendre à tout moment et grâce à une multitude d’expériences. Mais il a surtout la possibilité d’élaborer de petits projets, des constructions, des maquettes en carton quand il le souhaite…cela parait anodin, mais pouvoir exploiter ses capacités à penser, à projeter et à créer des choses, est certainement fondateur dans le développement de l’enfant qui grandit vers le monde adulte. Il voit bien, il constate les grandes capacités des adultes : ils font des choses extraordinaires que ce soit dans leur métier ou dans les loisirs…certains sauvent des animaux, d’autres jouent de la musique, peignent, inventent, réalisent des films…Un potier, un coutelier, un fabricant de chocolat….Tous ces gens fascinent les enfants quand ils ont la chance de les rencontrer.

 

Et les enfants de 9-12 ans sont aussi sur le chemin qui les mène vers ce monde, ils ont envie d’y prendre part, d’acquérir ces savoirs faire, de développer ces talents. Ils ont besoin de s’inspirer, d’être dans l‘action, de faire des choses concrètes et d’explorer la créativité et le talent qu’ils ont en eux.

 

Tous les petits projets qu’ils vont pouvoir faire à cet âge sont donc très importants car ils développent en l’enfant une capacité à élaborer un travail depuis la pensée jusque dans le réel. Cela oblige aussi à découvrir et acquérir un savoir-faire ou bien à travailler ses propres compétences.

 

Ses réussites seront porteuses d’une nouvelle confiance en soi. A l’adolescence, ils pourront dès lors élaborer un grand travail artistique souvent ou un autre type de projet. Ils auront le goût de faire et de faire bien. Plus que tout examen, que toute évaluation, ce type de réussite personnelle a une vraie valeur dans l’épanouissement de l’adolescent. Car il a là la possibilité de montrer des compétences qui lui tiennent à cœur et qui ont mobilisées sa créativité et des savoirs qui lui sont propres. Ce projet c’est un peu lui, c’est une première façon de montrer ce qu'il peut faire dans la société…c’est un pas de géant vers  le monde des adultes et dans le monde tout court.

Please reload

RECENT POSTS:
SEARCH BY TAGS:
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now