MY BUTTON
MY BUTTON

Portons un nouveau regard sur la communauté des grands singes.

Djambo, mâle chimpanzé adulte
Djambo, mâle chimpanzé adulte

Groupe juvénile
Groupe juvénile

Petite Chloé en pleine réflexion...
Petite Chloé en pleine réflexion...

Djambo, mâle chimpanzé adulte
Djambo, mâle chimpanzé adulte

1/4
Objectifs
Défendre les droits des grands singes en captivité est aujourd'hui nécessaire.
Il existe des stratégies pour améliorer les conditions de vie de ces animaux sensibles et complexes.
Ensemble donnons leur la chance de vivre la vie qu'ils méritent.
 
Charte pour les Grands Singes en captivité
 
Créer une Charte pour le bien être des grands singes captifs peut permettre de changer les paramètres parfois inadaptés  de la captivité.
 
Etre attentifs à ce que sont les grands  singes, à leur environnement, à leurs besoins et aux activités que l'on peut offrir.
 
Mener une réflexion sur le travail de soigneur.
 
Ensemble nous pouvons changer le quotidien des grands singes en captivité.
 
 
 
Compassion
 
Si vous êtes sensible à la sauvegarde des chimpanzés, si vous êtes ému par le sort des ex-chimpanzés de laboratoires ou cirques douteux, parrainez un chimpanzé, portez leur secours, intéressez vous à eux, à ce qu'ils ont vécu et à leur nouvelle vie.
Les chimpanzés sont de notre famille...il est toujours temps de leur tendre la main.

 

Les parcs animaliers modernes...de nouveaux sanctuaires.

Quand les parc animaliers décident d'offrir des conditions de captivité adaptées aux besoins des grands singes, quand ils portent un intérêt réel au bien être et à l'épanouissement des individus sous leur responsabilité, quand une vision holistique accompagne toutes les réfléxions nécessaires pour l'aménagement d'un environnement ou d'un programme d'enrichissement environnemental, alors il est possible d'affirmer que ces nouveaux parcs oeuvrent pour la  cause des chimpanzés captifs.

Une vie chimpanzé

Ils vivent encore libres dans les forêts,

ils parcourent la savane et fuient devant les hommes,

ils se font piéger, poursuivre et capturer,

ils voient leur famille découpée en morceaux

ils sont mis des semaines dans le fond d’un tonneau,

ils portent une chaîne autour du cou,

ils sont attachés sur le comptoir d’un bar, dans le fond d'un jardin

ils sont criblés de plombs, brûlé ou amputés

,

ils sont expédiés loin de l'Afrique,

on leur arrache les dents, on les enferme,

ils sont tout habillés pour faire un numéro,

ou amusent la galerie de touristes en été

ils ont servi l’armée, la conquête spatiale,

la recherche médicale ici ou là-bas,

victimes d’actes gratuits, d'interventions barbares,

seuls, malades, ils finissent leurs jours

ils n’ont jamais vu le jour, ni le moindre brin d’herbe,

on les prive de tout, ils sont anéantis, 

ils souffrent tant et tant qu’ils ne sont plus que cris,

ou restent silencieux au fond de leur cage 

ils tendent une main et cherchent un peu de réconfort,

Et  puis un jour, ils sont accueillis et soignés,

ils ont une seconde chance, ils sont avec leurs pairs, dans leur environnement,

où ils peuvent être libre d'être ce qu'ils sont

 ils existent enfin et profitent du soleil, de bons fruits, 

d’une belle amitié et d’un peu de repos,

de grands espace aussi  pour vivre une nouvelle vie,

il y a  finalement une place pour eux

Quoi qu'ils vivent, quelle que soit leur histoire, les chimpanzés sont des individus à part entière.

Leur existence compte, on ne peut les nier plus longtemps.

Pas seulement parce qu’ils nous ressemblent, qu’ils ont de grandes capacités ou qu’ils sont gravement menacés, mais parce qu’ils sont sensibles, intéressants, amicaux, tendres, attentionnés, généreux…

Et que malgré ce que la plupart ont subi, malgré la souffrance, ils ont encore la grâce de nous pardonner.

Ouvrons grands nos bras pour les consoler, car c’est le moins que l’on puisse faire, nous qui détenons le mot Humanité.

Virginie Pique Yakoubsohn